Intervention du pharmacien sur les divergences médicamenteuses au congé de l’hôpital

Farley TM, Shelsky C, Powell S, Farris KB, Carter BL. Effect of clinical pharmacist intervention on medication discrepancies following hospital discharge.Int J Clin Pharm. 2014 Feb 11.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude randomisée contrôlée dans quatre unités de soins (i.e. cardiologie, médecine interne, médecine de famille et orthopédie) d’un hôpital universitaire, Iowa, ÉUA
  • Échantillon de 592 patients évalués répartis en trois groupes soient 198 dans le groupe contrôle (60.0±12.7), 199 dans le groupe d’intervention pharmaceutique de base  (59.8±12.8) et 195 dans le groupe d’intervention pharmaceutique soutenue (61.1±12.8)
  • Aucune intervention pharmaceutique n’était réalisée dans le groupe contrôle. L’intervention pharmaceutique de base consistait en la réalisation d’un bilan comparatif de médicaments à l’arrivée et au congé du patient accompagnés de conseils individuels aux patients. L’intervention pharmaceutique soutenue, en plus de l’activité de base incluait la communication au médecin généraliste et au pharmacien communautaire d’une liste des médicaments pris à la sortie par le patient
  • L’intervention pharmaceutique soutenue est associée à une diminution significative dans le dossier médical du médecin traitant, 30 jours après la sortie du patient, du nombre moyen de divergences médicamenteuses à signifiance élevée par patient (0,51 dans le groupe contrôle c. 0,26 dans le groupe intervention soutenue – p=0,013)
  • Cependant, on note aucun effet de l’intervention pharmaceutique dans les dossiers des pharmaciens communautaires et une non persistance de la diminution significative à 90 jours dans le dossier médical

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • Comment les effets positifs d’un bilan comparatif au congé (i.e. élimination des divergences) peuvent-ils ne pas se vérifier à 90 jours ?  Est-ce le fait de patients qui ne renouvellent pas certaines ordonnances pertinentes ?  Est-ce l’omission de pharmaciens à dispenser ce qui est normalement requis ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • S’assurer qu’un processus de bilan comparatif de médicaments avec gestion des divergences est en place dans votre milieu de pratique
  • Réévaluer périodiquement, par exemple lorsque vous avez des étudiants en stage, le profil des divergences afin d’informer les médecins et pharmaciens de votre secteur des principaux pièges (p.ex. omission de prescrire une classe thérapeutique, une forme pharmaceutique; omission d’indiquer un motif thérapeutique pour une ordonnance au besoin, etc.)

Auteur (s): 

Aurélie Guérin, Jean-François Bussières

Création: 06 mars 2014
Publication: 19 mars 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s