Impact pharmaceutique dans la prise en charge du VIH

Silveira MP, Guttier MC, Page K, Moreira LB. Randomized controlled trial to evaluate the impact of pharmaceutical care on therapeutic success in HIV-infected patients in Southern Brazil. AIDS Behav. 2014 Jan;18 Suppl 1:S75-84

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude randomisée contrôlée menée dans un centre de soins au Brésil
  • Échantillon de 319 patients VIH positifs recevant un traitement antirétroviral sur au moins 12 mois. 161 patients étaient dans le groupe intervention et 158 dans le groupe contrôle
  • L’intervention pharmaceutique était menée 1 fois par mois selon la méthode Dàder et incluait un conseil structuré au patient en 5 étapes : point sur la prescription avec le patient, remise d’une carte avec des codes couleurs pour les médicaments afin de faciliter la reconnaissance et réduire les confusions sur les noms de spécialités, prise du prochain rendez-vous, vérification de la compréhension du traitement par le patient en lui posant des questions et enfin informations sur les effets indésirables et incitation à appeler le pharmacien en cas de survenue
  • Aucune intervention pharmaceutique n’était réalisée dans le groupe contrôle
  • L’intervention pharmaceutique était associée à une amélioration non significative de l’adhérence du traitement p=0,35
  • L’intervention pharmaceutique était associée à une augmentation non significative de la proportion de patient avec une charge virale indétectable à 12 mois, p=0,15

Ce que nous savions déjà

  • Le pharmacien impliqué dans la prise en charge du VIH améliore statistiquement l’observance. Nous avons recensé au moins 3 articles indexés comportant des résultats similaires soit  PMID15811483,  PMID20640958,  PMID21323566
  • Le pharmacien impliqué dans la prise en charge du VIH diminue statistiquement la charge virale. Nous avons recensé au moins 2 articles indexés comportant des résultats similaires soit  PMID17224844,  PMID20640958 
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche synthèse VIH
  • On peut consulter l’affiche relative à la mise à niveau des activités de soins pharmaceutiques au sein dans la prise en charge du VIH au sein de la clinique externe du CHU Sainte Justine

Ce qu’on se pose comme question

  • L’adhérence des patients au traitement étant déjà élevée initialement dans les 2 groupes, l’intervention pharmaceutique n’aurait-elle pas été plus bénéfique chez des patients non adhérents ?
  • L’adhérence était évaluée de façon autonome par le patient les 3 jours précédant son rendez-vous, cela n’entraînait-il pas un biais de surestimation dans les résultats ?
  • Le pharmacien n’aurait-il pas eu des retombées positive significative si l’indicateur de résultat avait été la diminution de la charge virale ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à la mise en place structurée de soins pharmaceutiques dans les structures prenant en charge les patients atteints de VIH
  • Partager davantage les stratégies de prise en charge des patients dans la pathologie du VIH

Auteur (s): 

Audrey Leroux, Aurélie Guérin

Création: 28 mai 2014

Publication: 28 mai 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s