Le pharmacien peut-il améliorer la prise en charge des patients grâce à un programme de soins continus dans une clinique ambulatoire d’oncologie ?

Edwards SJ, Abbott R, Edwards J, LeBlanc M, Dranitsaris G, Donnan J, Laing K, Whelan MA, MacKinnon NJ. Outcomes assessment of a pharmacist-directed seamless care program in an ambulatory oncology clinic. J Pharm Pract. 2014 Feb;27(1):46-52.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude randomisée, contrôlée, prospective au sein d’une clinique ambulatoire d’oncologie au Canada.
  • Échantillon de 200 patients, 100 dans le groupe contrôle et 100 ayant reçu l’intervention pharmaceutique.
  • L’intervention pharmaceutique incluait une visite initiale auprès des patients avant le début du traitement de la chimiothérapie et une série de consultations par suivi téléphonique. La visite consistait en l’élaboration de l’histoire médicamenteuse, la compréhension du traitement par le patient et la réalisation du bilan comparatif des médicaments, une vérification du schéma thérapeutique, un contrôle des interactions médicamenteuses, un nouveau calcul de la dose et la pertinence des résultats de laboratoire. Les pharmaciens étaient disponibles par contact téléphonique tout au long du traitement des patients.
  • 3,7 interventions pharmaceutiques par patient ont été réalisées.
  • Le principal problème relié à la médication identifié par les pharmaciens est l’absence de traitement pour une indication requise  (n = 148 ; 40%).

Ce que nous savions déjà

  • Le rôle et les retombées du pharmacien en oncologie sont bien documentés. Cependant on ne recense aucun indicateur similaire.
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche de synthèse sur l’oncologie.
  • On peut consulter l’article Démarche pour la mise à niveau d’un secteur de soins pharmaceutiques : le cas de l’hémato-oncologie, Canadian Journal of Hospital Pharmacy, 2010.

Ce qu’on se pose comme question

  • Les retombées de l’intervention pharmaceutique sont-elles durables dans le temps?
  • Les résultats sont-ils généralisables à d’autres cliniques en oncologie et à l’hôpital ?
  • Les résultats auraient ils étaient similaires avec une présentation et une comparaison avec le groupe contrôle ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à la mise en place structurée de soins pharmaceutiques en oncologie.
  • Partager davantage les stratégies de prise en charge en oncologie.

Auteur: Mathilde Billaux

Relecteur: Aurélie Guérin

Création: 31 octobre 2014

Publication: 04 février 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s