Le pharmacien peut-il améliorer la prise en charge des patients atteints d’un cancer du sein ou de l’ovaire dans une clinique ambulatoire d’oncologie ?

Liekweg A, Westfeld M, Braun M, Zivanovic O, Schink T, Kuhn W, Jaehde U. Pharmaceutical care for patients with breast and ovarian cancer. Support Care Cancer. 2012 Nov;20(11):2669-77

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude de cohorte, multicentrique, prospective au sein d’une clinique ambulatoire d’oncologie en Allemagne.
  • Échantillon de 98 patients, 48 dans le groupe contrôle et 50 ayant reçu l’intervention pharmaceutique.
  • L’intervention pharmaceutique incluait des visites régulières avec les patients. Les patients ont reçu des informations générales orales et écrites sur la chimiothérapie, les effets indésirables potentiels et les stratégies de prévention. En particulier, les patients ont reçu des conseils sur l’utilisation optimale des médicaments de support et notamment les anti-émétiques avec leur mode d’administration et leur posologie. De plus, le degré de satisfaction des patients en ce qui concerne l’éducation sur leur traitement anticancéreux a été mesuré.
  • Au cours du traitement, 35,4% des patients dans le groupe témoin ont eu une réponse complète aux anti-émétiques par rapport à 76,0% dans le groupe intervention (p <0,001). Les vomissements aigues ont été significativement réduits dans le groupe intervention (p <0,001). L’état général de santé des patients et 2 symptômes, « les nausées et vomissements » et la « perte d’appétit » ont été significativement améliorés dans le groupe intervention (p <0,05). La satisfaction des patients était significativement plus élevée dans le groupe intervention  (p <0,05).

Ce que nous savions déjà

 Ce qu’on se pose comme question

  • Les résultats auraient-ils été similaires avec une étude randomisée ?
  • Les résultats auraient-ils été similaires si le recrutement des patients du groupe contrôle et du groupe intervention avait été effectué en même temps ?
  • Les retombées de l’intervention pharmaceutique sont-elles durables dans le temps ?
  • Les résultats sont-ils généralisables à d’autres cliniques en oncologie et à l’hôpital ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir à la mise en place structurée de soins pharmaceutiques en oncologie.
  • Partager davantage les stratégies de prise en charge en oncologie.

Auteur : Mathilde Billaux

Relecteur: Jean-François Bussières

Création : 30 décembre 2014

Publication : 11 mars 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s