Quels sont les effets des interventions pharmaceutiques sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ? (2)

Santschi V, Chiolero A, Paradis G, Colosimo AL, Burnand B. Pharmacist interventions to improve cardiovascular disease risk factors in diabetes: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Diabetes Care. 2012 Dec;35(12):2706-17. Review. PubMed PMID: 23173140; PubMed Central PMCID: PMC3507563

Ce que cette étude nous apprend

  • Revue systématique et méta-analyse dont l’objectif est d’évaluer les retombées des interventions pharmaceutiques sur les facteurs de risques cardiovasculaire, chez les patients atteints de diabète.
  • Elle complète la revue systématique et méta-analyse (Santschi V, Chiolero A, Burnand B, Colosimo AL, Paradis G. Impact of pharmacist care in the management of cardiovascular disease risk factors: a systematic review and meta-analysis of randomized trials. Arch Intern Med. 2011 Sep 12;171(16):1441-53. doi: 10.1001/archinternmed.2011.399. Review. PubMed PMID: 21911628) ayant fait l’objet du blogue de la semaine passée.
  • Elle a été réalisée à partir des bases de données électroniques suivantes MEDLINE via PubMed, EMBASE, CINAHL, the Cochrane Central Register of Controlled Trials. La stratégie de recherche a été créée pour une recherche sur PubMed puis adaptée pour les autres bases de données: (“Cardiovascular Diseases,” “Dyslipidemias,” “Diabetes Mellitus,” “Smoking,” “Overweight”) and pharmacist related terms (“Pharmacists,” “Pharmaceutical Services,” “Pharmacy Service, Hospital,” “Pharmacies,” “Pharmacy”). Cette recherche a été complétée par une analyse de la bibliographie des articles identifiés.
    Deux auteurs ont analysé les titres et résumés de manière indépendante puis l’éligibilité des articles. Les désaccords ont été résolus par discussion. La qualité des articles a été évaluée grâce à l’outil the Cochrane Risk of bias Tool.
  • 15 articles (études randomisées contrôlées) ont été inclus sur les 14 035 articles identifiés.
  • Les études ont été menées dans des cliniques ambulatoires (11) ou dans des pharmacies communautaires (4), par un pharmacien seul (8) ou en collaboration avec d’autres professionnels de santé (7).
  • 7 études sur 12 rapportent une réduction significative de la pression artérielle (PA) systolique. Différence obtenue sur les résultats poolés des 12 études = – 6,2 mmHg [95% CI; -7,8 à-4,6], p<0.001.
  • 3 études sur 9 rapportent une réduction significative de la PA diastolique.  Différence obtenue sur les résultats poolés des 9 études = – 4,5 mmHg [95% CI; -6,2 à -2,8], p<0.001.
  • 2 études sur 8 ramènent une amélioration significative du taux de cholestérol total. Différence obtenue sur les résultats poolés des 8 études = -15.2 mg/dL [95% CI; -4.7 ; -5.7], p=0.002.
  • 5 études sur 9 études ramènent une amélioration significative du taux de LDL-c. Différence obtenue sur les résultats poolés des 9 études = -11.7 mg/dL [95% CI; -15.8 ; -7.6], p<0,001.
  • Aucune étude sur 6 ne ramène d’amélioration significative du taux de HDL-c. Différence obtenue à partir des résultats poolés des 6 études: 0.2 mg/dL [95% CI; -1.9 ; 2.36], p=0.846.
  • 2 études sur 5 études ramène une amélioration significative de l’IMC : -0.9 kg/m2 [-1.7 ; -0.1], p = 0.026.
  • La diminution de la pression artérielle est significative dans le cas de soins menés par le pharmacien seul ou en équipe. Mais il existe une tendance à une réduction supérieure pour les soins menés par le pharmacien : -8.1 mmHg [-12.3 ; -3.7] vs. collaboration en équipe : -5.7 mmHg [-7.7 ; -3.7].
  • Analyse de sensibilité: la diminution de la pression artérielle reste significative après retrait des résultats des études de petite taille échantillonnale (6 études, -5.7 mmHg [-7.8 ; -3.6], p?), ou de mauvaise qualité (7 études, -5.6 mmHg [-8,2 ; -2,9] p?).
  • La glycémie ou le taux d’hémoglobine glyquée ne font pas partie des paramètres mesurés dans cet article car ne sont pas considérés comme des facteurs de risque classiques.

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • Dans le calcul du risque cardiovasculaire avec le score de Framingham, le diabète est pris en considération. Le suivi  de cette maladie est réalisé par la mesure de la glycémie et de l’hémoglobine glyquée. Fallait-il vraiment exclure ces taux des résultats de l’étude?
  • Comment se sont déroulées les interventions plus précisément ?
  • Les interventions ont-elles eu un effet à long terme?

Ce que vous pouvez notamment faire 

  • Comparer les retombées des interventions réalisées par le pharmacien seul ou en équipe pluridisciplinaire.
  • Essayer d’identifier si certaines interventions se démarquent quant à leur impact dans la gestion des facteurs de risque cardiovasculaires.
  • Evaluer les retombées des interventions à long terme.

Auteur Mylène Breton

Relecteur

Création 4 mai 2015

Publication 6 mai 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s