Quelles sont les retombées du pharmacien communautaire dans le dépistage et la prise en charge de l’arthrose du genou?

Marra CA, Cibere J, Grubisic M, Grindrod KA, Gastonguay L, Thomas JM, Embley P, Colley L, Tsuyuki RT, Khan KM, Esdaile JM. Pharmacist-initiated intervention trial in osteoarthritis: a multidisciplinary intervention for knee osteoarthritis. Arthritis Care Res (Hoboken). 2012 Dec;64(12):1837-45. doi: 10.1002/acr.21763. PubMed PMID: 22930542.

Ce que cette étude nous apprend

  • Essai randomisé en grappes et contrôlé se déroulant au sein de 32 pharmacies communautaires à Vancouver, au Canada.
  • Échantillon de 139 patients âgés de 50 ans ou plus et avec un IMC d’au moins 25 kg/m2. Les patients avec des douleurs et/ou raideurs aux genoux mais sans diagnostic d’arthrose aux genoux étaient éligibles. Après randomisation des pharmacies participantes, 73 patients ont été assignés à l’intervention et 66 patients ont été assignés au groupe contrôle.
  • Les participants du groupe intervention ont été reçus en consultation individuelle par le pharmacien. Ce dernier leur a fourni du matériel éducatif sur l’arthrose, les symptômes qui s’y rattachent et les médicaments utilisés à cet effet. Le pharmacien a complété une histoire médicamenteuse, a référé le participant à un physiothérapeute spécialisé en arthrose et a faxé une lettre à l’omnipraticien du participant. Cette lettre contenait les recommandations du pharmacien quant à la possibilité d’arthrose non diagnostiquée et quant aux modifications de la pharmacothérapie. Le physiothérapeute a évalué tous les patients du groupe intervention et leur a recommandé ou non un programme d’exercices, incluant 2 séances organisées par semaine pendant 6 semaines. Les participants du groupe contrôle ont reçu un pamphlet éducatif sur l’arthrose. Le résultat principal était la conformité entre les soins donnés et les indicateurs de qualité de la prise en charge de l’arthrose tels qu’identifiés par la Fondation de l’arthrite, mesurée à 6 mois. Les résultats secondaires étaient le Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index (WOMAC), le Lower Extremities Function Scale (LEFS), le Health Utilities Index Mark 3 (HUI3) et le Paper Adaptive Test 5D (PAT-5D), mesurés à la base, à 3 mois et à 6 mois.
  • Le taux de conformité entre les soins fournis et les indicateurs de qualité de prise en charge de l’arthrose était plus élevé de 45.2% dans le groupe intervention que dans le groupe contrôle (p<0.0001).
  • Les patients du groupe intervention ont reçu des soins de meilleure qualité que les patients du groupe contrôle au niveau de l’évaluation de la douleur (p=0.02), des exercices recommandés (p<0.0001), de l’éducation thérapeutique (p<0.0001), de la perte de poids visée (p=0.004) et des radiographies recommandées (p<0.0001).
  • La douleur, la raideur et le handicap étaient moins importants dans le groupe intervention que dans le groupe contrôle, selon le score WOMAC à 3 mois (p<0.05) et à 6 mois (p<0.05).
  • La qualité de vie reliée aux activités quotidiennes était meilleure dans le groupe intervention que dans le groupe contrôle, selon le score PAT-5D à 3 mois (p<0.05) et à 6 mois (p<0.05).
  • La mobilité des membres inférieurs était meilleure dans le groupe intervention que dans le groupe contrôle, selon le score LEFS à 6 mois (p<0.05). La différence mesurée par le LEFS n’était pas significative à 3 mois (p>0.05).
  • La douleur était mieux contrôlée dans le groupe intervention que dans le groupe contrôle, selon le score HUI3 à 3 mois (p<0.05) et à 6 mois (p<0.05). Les différences mesurées par le HUI3 au niveau de l’état de santé général et de la qualité de vie générale n’étaient pas significatives à 3 mois (p>0.05) ni à 6 mois (p>0.05).

Ce que nous savions déjà

  • En douleur, le rôle et les retombées du pharmacien sont bien documentés. Plusieurs études font état des activités pharmaceutiques réalisées par le pharmacien dans ce domaine, notamment les conseils individuels aux patients, les réponses aux questions et l’évaluation de la pharmacothérapie.
  • Une étude rapporte les retombées positives du pharmacien sur le score WOMAC PMID17056608.
  • On peut consulter le site Impact pharmacie et la fiche synthèse «douleur».

Ce qu’on se pose comme questions

  • Quel a été le taux de patients inclus et exclus par les pharmaciens qui souffraient réellement d’arthrose du genou, c’est-à-dire les vrais positifs et les faux négatifs?
  • Le taux de participation faible et variable aux 12 séances de physiothérapie prescrites (49,6% ± 39,4%) a-t-il eu un impact sur les résultats obtenus?
  • L’impact des consultations en physiothérapie est-il généralisable aux physiothérapeutes non spécialisés en arthrose et hors d’un contexte d’étude clinique?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Évaluer la possibilité de contribuer au dépistage de l’arthrose chez les patients de votre milieu de pratique, à l’aide d’outils validés.
  • Communiquer avec les physiothérapeutes situés près de votre milieu de pratique pour en apprendre davantage sur la prise en charge des patients souffrant d’arthrose.
  • Vous familiariser avec les indicateurs de qualité de prise en charge de l’arthrose de la Fondation de l’arthrite.

Auteur : Émile Demers

Relecteur: Mylène Breton

Création : 3 juin 2015

Publication: 26 Août 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s