Utilisation d’une vidéo d’information pour les patients traités par warfarine: gain de temps et amélioration de la qualité?

Moore SJ, Blair EA, Steeb DR, Reed BN, Hull JH, Rodgers JE. Impact of video technology on efficiency of pharmacist-provided anticoagulation counseling and patient comprehension. Ann Pharmacother. 2015 Jun;49(6):631-8.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude randomisée contrôlée et prospective, menée dans le Centre Médical de l’université de Caroline du Nord, aux États-Unis
  • Quarante patients sous warfarine ont été sélectionnés, dont 23 étant sous anticoagulothérapie depuis au moins un an («Restarts») et 17 dont le traitement venait tout juste de commencer («New Starts»).
  • L’intervention a eu lieu au congé des patients. Les patients ont été assignés de manière aléatoire dans deux groupes différents. Les participants du premier groupe ont regardé une vidéo (diapositives informatives avec une voix préenregistrée) sur une tablette électronique, une fois seulement. Les patients du deuxième groupe ont eu un entretien avec le pharmacien qui leurs a fourni les mêmes informations que celles de la vidéo. Aucune question ne devait être posée par les patients avant la fin des explications du pharmacien. Après le visionnement ou le conseil en face à face, les connaissances des patients ont été évaluées par trois questions («Teach-back Method») et les patients ont pu poser des questions au pharmacien. Chaque participant recevait également des brochures papiers contenant toutes les informations sur l’anticoagulothérapie. Les connaissances des participants ont été évaluées par le test OAK «Oral Anticoagulation Knowledge test» avant l’intervention et juste après. Le test OAK comprenait des questions à choix multiples sur les dosages des médicaments, la surveillance du traitement, les interactions médicamenteuses et avec l’alimentation. Les participants ont également été contactés 7 jours après l’entretien pour repasser le test. Seulement 18 d’entre eux ont refait le test (10 ayant eu les informations par le pharmacien, 8 ayant reçu les informations via la vidéo). La durée des interventions (c.-à-d. entretien en face-à-face, teach-back, questions des patients) a été évaluée pour les deux groupes. Le temps nécessaire pour visualiser la vidéo n’a pas été pris en compte, le pharmacien n’étant pas présent physiquement pendant cette partie de l’intervention.
  • Durée moyenne des interventions chez les Newstarts: 11,22 min pour le groupe ayant regardé la vidéo et 13,53 min pour le groupe auquel le pharmacien a fourni les informations. La différence n’est pas statistiquement significative, p=0,472.
  • Durée moyenne des interventions chez les Restarts: 4,46 min pour le groupe ayant regardé la vidéo et 13,17 pour le groupe auquel le pharmacien a fourni les informations. La différence est statistiquement significative, p< 0,001.
  • Les résultats du test OAK entre les deux groupes avant et tout de suite après l’intervention ne diffèrent pas significativement. Les scores juste avant l’intervention sont respectivement de 60.8% pour les patients ayant visualisé la vidéo et de 60.5% pour le groupe ayant reçu les informations du pharmacien. Les scores juste après l’intervention sont respectivement de 74.3% pour les patients ayant visualisé la vidéo et 71.3% pour le deuxième groupe, p=0.372.
  • Les résultats du test OAK pour les 18 personnes ayant participé complètement à l’étude ont été recensés. Aucune analyse statistique n’a pu être faite due à la trop petite taille de l’échantillon.
    • Pour les patients ayant regardé la vidéo, le score initial est de  53,1%; le score juste après l’intervention est de 71,9% et le score sept jours après est de 77,5%.
    • Pour les patients ayant reçu les informations par le pharmacien, le score initial est de  64,0%, le score juste après est de 75% et le score sept jours après est de 73,5%.

Ce que nous savions déjà

  • Les rôles et retombées du pharmacien en anticoagulothérapie et en éducation thérapeutique sont bien documentées. Le pharmacien est responsable du bilan comparatif médicamenteux à l’entrée et à la sortie de l’hôpital, il doit fournir des conseils individuels et collectifs, évaluer la pharmacothérapie et répondre aux questions du patients. Il participe également aux tournées cliniques. Il gère la surveillance et les risques des effets indésirables liés à l’anticoagulation.
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie ainsi que les fiches synthèses «Education thérapeutique», et «Anticoagulothérapie ».
  • On peut consulter l’affiche Anticoagulation présentée lors du congrès annuel de l’Association des Pharmaciens des Établissements de Santé du Québec, qui a eu lieu du 9 au 11 avril 2014, à Sherbrooke, Canada.

Ce qu’on se pose comme question

  • Les entretiens ont parfois été interrompus et les interruptions n’ont pas été prise en compte dans le calcul du temps total, les résultats et conclusions auraient-ils été différents dans le cas contraire?
  • Le patient devant attendre la fin de la vidéo ou de l’entretien pour poser ses questions, n’y a-t-il pas un risque qu’il en oublie?
  • Les chercheurs auraient-ils pu suivre l’apparition d’éventuels effets indésirables chez ces patients et les comparer selon leurs groupes respectifs?
  • Pour appuyer leurs résultats, les chercheurs auraient-ils pu évaluer la satisfaction des patients?

Ce que vous pouvez notamment 

  • Réfléchir à l’intérêt de développer une vidéo destinée aux patients afin de libérer et optimiser le temps du pharmacien.
  • Evaluer de manière générale l’intérêt et l’impact des outils développés et utilisés à des fins d’éducation thérapeutique.
  • Evaluer régulièrement les connaissances des patients par rapport à leur maladie et leur traitement.

Auteurs: Dorine Fournier / Mylène Breton

Relecteur: Mylène Breton

Création: 21 juillet 2015

Publication: 2 décembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s