Le pharmacien communautaire peut-il avoir un impact sur la survenue des symptômes d’insuffisance cardiaque?

Lee VW, Choi LM, Wong WJ, Chung HW, Ng CK, Cheng FW. Pharmacist intervention in the prevention of heart failure for high-risk elderly patients in the community. BMC Cardiovasc Disord. 2015 Dec 24;15(1):178.

Ce que cette étude nous apprend :

  • Il s’agit d’une étude avant-après effectuée dans des centres de personnes âgées à Hong Kong en Chine ayant pour but principal de documenter l’impact des interventions du pharmacien sur la prévention des symptômes d’insuffisance cardiaque dans une communauté de personnes âgées à hauts risques. Les objectifs secondaires étaient de vérifier si une variation de la pression artérielle, du bilan lipidique et de la glycémie sont observables suite aux interventions du pharmacien.
  • Un nombre total de 113 patients ont été recrutés pour cette étude suite aux critères d’inclusion et d’exclusion déterminés en 2012. Il s’agit de patients ayant expérimentés des symptômes d’insuffisance cardiaque récemment selon un questionnaire correspondant à la classification fonctionnelle de l’insuffisance cardiaque du New York Heart Association (NYHA) ou des patients à hauts risque avec au moins 2 des critères: suivants tension artérielle systolique >130/80 mmHg chez les diabétiques ou >140/90 mmHg s’ils ne le sont pas; Glycémie > 11,1 mmol/L et/ou une dyslipidémie définie par le taux de LDL-cholestérol>2,59 ou triglycérides>2,3.
  • Les pharmaciens ont réalisé un suivi 2 fois tous les 3 à 4 mois des données démographiques, de la glycémie capillaire, du bilan lipidique, de l’observance au traitement, de la tension et des symptômes d’insuffisance cardiaque en employant des dispositifs tels que le tensiomètre Omron HEM-7011, l’appareil de glycémie Accu-Check Performa ainsi que le CardioCheck Analyzer pour mesurer le bilan lipidique. Lors des visites, les pharmaciens se chargeaient également de conseiller le patient sur l’usage du médicament, vérifiaient les connaissances vis-à-vis de leurs problèmes de santé ainsi que les mesures non pharmacologiques associées et utilisaient aussi le questionnaire NYHA lors de la première et de la dernière visite.
  • Les résultats de l’étude indiquent, que pour un total de 13 symptômes d’insuffisance cardiaque (p.ex.  douleur à la poitrine, essoufflement, œdème, limitation de l’exercice physique), une diminution du nombre de patients ressentant un symptôme d’insuffisance cardiaque entre le début de l’étude et lors de la dernière visite (passant de 63 à 41, différence de 22, p <0,001) et une différence de moyenne de symptômes expérimentés par individu (de 2,96 à 1,52; différence de 1,43; p <0,001).
  • D’autre part, les résultats indiquent une diminution du taux de LDL-cholestérol (passant de 3,42 à 2,56 mmol/L; différence de -0,86 p< 0.001) et des triglycérides (passant de 3,28 à 2,13 mmol/L; différence de -1,15 p< 0,001) alors qu’aucun changement significatif n’a été observé au niveau de la tension artérielle systolique et de la glycémie capillaire.
  • Finalement, les résultats semblent indiquer une augmentation importante du nombre de patients avec une haute observance à la médication (passant de 17 à 33, différence de +16, p=0,001).

 

Ce que nous savions déjà

  • Un contrôle adéquat des facteurs de risque de la maladie diminue les exacerbations de l’insuffisance cardiaque.
  • L’observance de la médication est un facteur clé dans l’optimisation de la pharmacothérapie et permet de prévenir de plusieurs problèmes de santé chroniques.
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie, en particulier la fiche synthèse «Insuffisance cardiaque» pour en apprendre davantage sur l’impact du pharmacien dans l’insuffisance cardiaque.

 

Ce qu’on se pose comme questions

  • Est-ce que la tendance des résultats se maintiendrait à long terme puisque la maladie est chronique, que cette dernière manifeste souvent des exacerbations et des rémissions intermittentes et que la durée de l’étude est plutôt courte?
  • Est-ce qu’une généralisation des résultats pourrait être faite pour des populations nord-américaines et européennes considérant que le mode de vie n’est peut-être pas similaire et qu’une médecine à base d’herbes est une tradition encore très présente dans ce pays.

 

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Identifier les patients insuffisants cardiaques à la pharmacie et effectuer un suivi des du bilan lipidique et de la glycémie grâce au  Dossier Santé Québec (DSQ) tous les 6 mois.
  • Demander aux patients la présence éventuelle de symptômes et de noter leur tension artérielle dans un carnet spécifique afin de l’ apporter en pharmacie au moins une fois par année.

 

Auteurs : Nguyen Vu

Création : 12 janvier 2016

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s