L’usage d’antibiotiques en prophylaxie aprés une césarienne élective : le rôle que peut jouer le pharmacien!

Wang J, Dong M, Lu Y, Zhao X, Li X, Wen A. Impact of pharmacist interventions on rational prophylactic antibiotic use and cost saving in elective cesarean section. Int J Clin Pharmacol Ther. 2015 Aug;53(8):605-15.

Ce que cette étude nous apprend

  • Il s’agit d’une étude observationnelle avec groupe contrôle ayant pris place au sein du département de gynécologie et d’obstétrique d’un hôpital universitaire chinois en 2012.
  • L’objectif principal était d’évaluer l’impact des interventions des pharmaciens sur l’utilisation rationnelle de la prophylaxie antibiotique et les coûts associés lors de césariennes électives.
  • L’objectif secondaire était d’enseigner aux obstétriciens les recommandations chinoises sur la prescription d’une prophylaxie antibiotique dans un contexte de césarienne élective.
  • Les patientes étaient réparties en un groupe contrôle et un groupe expérimental en fonction de la date prévue pour leur césarienne. Les patientes ayant leur césarienne prévue au cours des mois de juin à août faisaient partie du groupe contrôle alors que les patientes qui subissaient leur césarienne dans les mois d’octobre à décembre étaient dans le groupe expérimental.
  • Les interventions du pharmacien auprès du groupe expérimental consistaient en l’enseignement aux obstétriciens (spectre des antibactériens, pharmacocinétique, pharmacodynamique et indications des antibiotiques), un monitoring des dossiers cliniques des patientes et des recommandations quant à l’initiation d’une prophylaxie antibiotique en fonction de critères préétablis (Recommandations écossaises et chinoises).
  • Les résultats des 2 groupes ont été recueillis et analysés à l’aveugle par un spécialiste en infectiologie. Les résultats étaient ensuite comparés afin de déterminer l’impact du pharmacien.
  • Les interventions du pharmacien ont entrainé une diminution significative du coût des antibiotiques par patient par jour de 2,96$US (p<0,001).
  • Des diminutions significatives du coût moyen pour les antibiotiques (345,30$US; p<0,001), pour les médicaments (234,20$US; p<0,001) ainsi que pour les hospitalisations (373,91$US; p<0,001) ont aussi été observées.
  • La durée du traitement antibiotique a également été significativement diminuée, soit de 2,19 jours (p<0,001).
  • Les résultats démontrent aussi une augmentation de 19,29% du nombre de prescriptions d’antibiotiques répondant à tous les critères (agent, dose, moment d’initiation, durée du traitement) des recommandations suivies.
  • Les interventions du pharmacien ont mené à un bénéfice net de 65 255,84$, en tenant compte du salaire horaire pour un pharmacien de 6,94$US en Chine.

 

Ce que nous savions déjà

  • Les accouchements par césariennes entrainent un risque plus grand d’infection, qui est grandement réduit par l’utilisation d’une prophylaxie antibiotique.
  • Une prescription inadéquate d’antibiotiques peut mener à une augmentation des coûts pour la société, un développement de résistance aux antibiotiques ainsi qu’à un risque d’effets secondaires important pour les patientes.
  • Plusieurs études démontrent l’impact positif du pharmacien et de l’équipe interdisciplinaire sur la prescription adéquate d’antibiotiques.
  • Vous pouvez consulter la page Infectiologie du site Impact Pharmacie pour en apprendre plus sur l’impact du pharmacien dans ce domaine.

 

Ce qu’on se pose comme questions

  • Quelle proportion de prescriptions en antibiothérapie de notre système de santé québécois correspond aux recommandations?
  • Les résultats de cette étude peuvent-ils s’appliquer dans notre contexte québécois où le travail interdisciplinaire est déjà mis en avant?
  • Le bénéfice net observé dans cette étude serait certainement diminué en tenant compte du salaire horaire des pharmaciens québécois. Les interventions de cette étude entraineraient-elles tout de même un bénéfice monétaire dans notre système de soins?
  • Est-ce que les résultats peuvent être généralisés à la prescription d’antibiotiques en général?

 

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Participer activement à la transmission d’informations sur l’usage rationnel des antibiotiques et sur la prévention du développement de résistance aux antibiotiques au sein de votre équipe interdisciplinaire.
  • Porter une attention particulière au respect des recommandations en matière d’antibiothérapie ou noter les raisons des divergences.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s