Programme collaboratif pharmacien-médecin sur la prise en charge du syndrome grippal: une étude multicentrique

Klepser ME, Klepser DG, Dering-Anderson AM, Morse JA, Smith JK, Klepser SA. Effectiveness of a pharmacist-physician collaborative program to manage influenza-like illness. J Am Pharm Assoc (2003). 2016 Jan;56(1):14-21. doi: 10.1016/j.japh.2015.11.008. PubMed PMID: 26802915.

Ce que cette étude nous apprend

  • Il s’agit d’une étude de cohorte prospective réalisée en 2014 dans 55 pharmacies communautaires au Michigan, Minnesota et Nebraska, États-Unis
  • L’objectif est d’évaluer l’efficacité d’un programme dans lequel les pharmaciens et les médecins travaillent conjointement pour identifier les patients ayant des symptômes grippaux et prescrire des médicaments selon une entente de pratique de collaboration.
  • Les patients subissent un bref examen physique et les signes vitaux sont pris en note: fréquence cardiaque, tension artérielle, fréquence respiratoire, température et saturation en oxygène. Puis, un test de détection rapide de l’influenza est effectué. Chaque pharmacie communautaire participante achète ou utilise le matériel nécessaire pour procéder à l’évaluation du patient.
  • Par la suite, le pharmacien informe le patient sur les résultats au test de détection rapide et à l’examen physique. Il y a 47 sites où la gestion du patient est menée par un programme collaboratif médecin-pharmacien. Si le patient répond aux critères suivants: symptômes grippaux depuis 48h ou moins, test de détection de l’influenza positif, le patient reçoit un traitement d’oseltamivir. Aussi, il y a 8 sites où le pharmacien est en consultation directe avec le médecin traitant du patient. Le pharmacien peut donc le contacter pour lui faire part du plan de traitement (p.ex. prendre un rendez-vous pour une visite de bureau, référer le patient à l’urgence, dispensation d’un antiviral ou traitement symptomatique). Si le patient n’a pas de médecin traitant ou si ce dernier ne peut être rejoint, le patient est dirigé à l’urgence. Par ailleurs, si le patient a des symptômes correspondant à une grippe, mais que le résultat au test est négatif, le pharmacien discute de la situation avec le patient et lui recommande des médicaments qui se trouvent en vente libre. Si à l’évaluation, le patient semble cliniquement instable selon le pharmacien, celui-ci appelle le médecin généraliste pour savoir où référer le patient. De plus, un résumé de l’état du patient est envoyé au médecin. Le pharmacien contacte chaque patient par téléphone 24 à 48h après la visite initiale pour faire un suivi.
  • Dans le cadre de cette étude, 121 patients ont eu un dépistage.
    • 45 patients sur 121 ont été exclus puis référés à leur fournisseur de soins primaires ou à l’urgence.
  • Ainsi, 75 patients sont éligibles à l’étude et de ceux-ci, 8 patients ont eu un résultat positif au test de dépistage rapide de l’influenza.
  • De plus, 34.6% des patients n’ont pas de médecin de famille et 38.7% des patients visitent la pharmacie en dehors des heures d’ouverture usuelles.
  • 3% des patients ont rapporté se sentir moins bien au suivi.

Ce que nous savons déjà

  • Il existe peu de documentation au sujet du rôle et des retombées du pharmacien dans la gestion de l’influenza.
  • Un autre article évalue aussi le rôle du pharmacien dans le dépistage de l’influenza PMID27076819.

Ce qu’on se pose comme questions

  • La validité externe de l’étude est-elle affectée par les critères d’exclusion trop stricts?
  • La petite taille de l’échantillon a-t-elle pu influencé la qualité des résultats obtenus?
  • N’y aurait-il pas un dédoublement de travail si le pharmacien effectue une brève évaluation physique puis réfère le patient au médecin par la suite?
  • Au suivi, pour quelle raison 3% des patients se sentent moins bien?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Évaluer la possibilité de créer une ordonnance collective entre pharmacien et médecin sur la prescription d’antiviraux contre la grippe.
  • Pour faciliter l’accès aux soins, faire un répertoire des différentes cliniques médicales situées à proximité de la pharmacie.
  • Réfléchir à un lieu dans la pharmacie communautaire et les outils nécessaires pour pouvoir effectuer une brève évaluation physique des patients.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s