Prise en charge des patients atteints de la maladie pulmonaire obstructive chronique: ce que le pharmacien peut faire

Xin C, Xia Z, Jiang C, Lin M, Li G. The impact of pharmacist-managed clinic on medication adherence and health-related quality of life in patients with COPD: a randomized controlled study. Patient Prefer Adherence. 2016 Jul 11;10:1197-203. doi: 10.2147/PPA.S110167. eCollection 2016. PubMed PMID: 27468229; PubMed Central PMCID: PMC4946831.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude randomisée contrôlée réalisée en 2015 dans un hôpital de la province de Zhejiang en Chine.
  • 244 patients inclus dans l’étude soit 122 patients dans le groupe contrôle et 122 patients dans le groupe intervention.
  • L’objectif de l’étude est d’évaluer l’impact d’une clinique gérée par un pharmacien sur l’adhésion médicamenteuse et la qualité de vie des patients atteints de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).
  • Cette étude comprend 2 groupes: un groupe contrôle et un groupe intervention.
    Les patients dans le groupe contrôle reçoivent les soins usuels prodigués par le médecin, mais ne reçoivent pas les services de prescription par le pharmacien clinicien.
  • Les patients dans le groupe intervention sont dans la clinique de MPOC gérée par un pharmacien. Ainsi, ils sont éduqués de manière individuelle. Tout d’abord, le pharmacien discute avec les patients sur la définition de la MPOC, la pathophysiologie de la maladie, l’importance d’être observant aux traitements et l’importance de la cessation tabagique. Puis, le pharmacien explique aux patients comment prendre les médicaments prescrits, comment utiliser les dispositifs (pompes) de manière optimale, les effets secondaires possibles, l’importance d’avoir une diète équilibrée et de se rendre aux rendez-vous de suivi.
  • Finalement, le pharmacien partage au patient son numéro de téléphone pour que celui-ci puisse le consulter lorsque nécessaire. Pour aider les patients à mieux comprendre le plan d’éducation, le pharmacien prépare beaucoup de matériel éducatif (p.ex. dépliants).
  • Pour le score à l’évaluation des renouvellements, il n’y a pas de différence significative entre le groupe contrôle et le groupe intervention au départ (respectivement, 77.4 +/- 12.2 et 78.8 +/- 12.3, p=0.798). Cependant, après 12 mois, le groupe intervention a un score significativement plus élevé que le groupe contrôle (respectivement, 93.1 +/- 14.2 et 3.2 +/- 12.7, p=0.003).
  • Au début de l’étude, 63 patients dans le groupe intervention et 61 patients dans le groupe contrôle ont un score d’au moins 80% à l’évaluation des renouvellements (p=0.904). Après 12 mois, ce sont plutôt 95 patients dans le groupe intervention et 58 patients dans le groupe contrôle qui ont un score d’au moins 80% à l’évaluation des renouvellements (p=0.002).
    • L’adhérence aux renouvellements (medication refill assessment (MRA)) permet d’évaluer si le patient est adhérent à la thérapie ou non.
  • Au départ, les scores initiaux au questionnaire de St-Georges sont de 50.9 +/- 4.7 pour le groupe intervention et 50.6 +/- 4.6 dans le groupe contrôle (p=0.949). À 12 mois, le groupe intervention a un score significativement plus élevé comparativement au groupe contrôle (respectivement, 42.7 +/- 3.2 et 52.4 +/- 5.2, p<0.05).
    • Le questionnaire de St-Georges est un outil validé qui permet de mesurer l’atteinte de la santé et la réponse au traitement chez les patients qui ont une atteinte respiratoire chronique. Ce questionnaire contient 50 énoncés divisés dans 3 domaines: impacts, activités et symptômes. Pour chacun des domaines, le score varie entre 0 et 100. Le score le plus faible indique que la maladie n’a aucun effet sur la vie du patient tandis qu’un score de 100 indique la pire santé pulmonaire du patient. Ce test est effectué tous les 6 mois.
  • Les résultats de l’étude montrent que 14 (12.2%) patients dans le groupe intervention ont eu une exacerbation aigüe de la MPOC versus 28 (24.7%) patients dans le groupe contrôle (p=0.024).
  • De plus, 11 patients dans le groupe intervention ont été hospitalisé versus 35 patients dans le groupe contrôle (p=0.015).
  • Finalement, au début de l’étude, 74% des patients se disent fumeurs. Après 12 mois, il y a significativement plus de patients dans le groupe intervention qui ont cessé de fumer par rapport au groupe contrôle (respectivement, 83 (71%) et 59 (52.2%), p=0.022).

Ce que nous savions déjà

  • Il existe un nombre raisonnable d’études qui recensent le rôle et les retombées du pharmacien dans la gestion de la MPOC.
  • 1 étude rapporte l’impact positif des pharmaciens dans la façon d’utiliser les inhalateurs de poudre auprès des personnes âgées PMID24293335.
  • 1 autre étude a un indicateur de résultat similaire sur les exacerbations de la MPOC PMID26479017.
  • 2 études recensées mesurent les retombées positives du pharmacien sur le nombre de réadmissions à l’hôpital suite à l’intervention PMID26003155 PMID25766720.

Ce qu’on se pose comme questions

  • Est-ce que les bénéfices associés à la clinique de MPOC gérée par un pharmacien seront maintenus si le suivi est effectué sur une plus longue période?
  • Mesurer l’observance au traitement en se fiant à la fréquence des renouvellements est-elle la méthode la plus efficace et la plus fiable?
  • Quelles sont les techniques que le pharmacien a utilisées pour encourager les patients de cesser de fumer?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Sensibiliser les patients atteints d’une MPOC sur l’importance d’avoir de saines habitudes de vie.
  • En pratique, lors du suivi, faire passer des questionnaires sur la qualité de vie auprès des patients pour avoir une idée du contrôle de la maladie.
  • Développer des stratégies éducatives pour les patients atteints d’une MPOC et les partager.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s