Quel est l’impact du pharmacien dans les accidents vasculaires cérébraux sur le délai « door-to-needle » à l’unité d’urgence?

Montgomery K, Hall AB, Keriazes G. Impact of an emergency medicine pharmacist on time to thrombolysis in acute ischemic stroke. Am J Emerg Med. 2016 Oct;34(10):1997-199.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude de cohorte rétrospective dans une unité d’urgence d’un hôpital au Lakeland Regional Health, Floride aux États-Unis.
  • La population à l’étude regroupe les patients ayant reçu une thombolyse par voie intraveineuse et qui se sont présents au département de l’urgence à l’aide du système d’alerte à l’AVC entre le 1 janvier 2012 et 30 septembre 2014.
  • Les participants sont divisés en 2 groupes selon l’équipe traitante: un groupe contenant un pharmacien et l’autre n’en contenant pas. Ensuite, il s’agit de voir au bout de combien de temps, une fois le patient arrivé à la salle d’urgence, la thrombolyse a été administrée par voie intraveineuse. Les 2 cohortes de patients n’avaient pas de différences statistiquement significatives concernant l’âge, le sexe, la pression artérielle systolique à l’arrivée ou le score « National Institute Of Health Stroke Scale » à l’arrivée. La comparaison a été faite entre les 2 groupes selon un temps avant la thrombolyse de moins de 60 minutes et un temps en moins de 45 minutes.
  • La thombolyse en moins de 60 minutes est stastisquement significative dans le groupe avec pharmaciens (P-value: 0,002) alors qu’elle ne l’est pas lorsque la thrombolyse est effectuée en moins de 45 minutes (P-value: 0,012). Le temps moyen en minutes avant d’effectuer la thrombolyse est réduit de façon statistiquement significative dans le groupe avec pharmacien (P-value: 0,004)
  • Le groupe avec pharmacien avait une augmentation de 32% dans la proportion de patients recevant la thrombolyse en 60 minutes et une augmentation de 23% dans la proportion de patients la recevant en 45 minutes. De plus, le groupe avec pharmacien avait une diminution moyenne du temps d’administration de 20 minutes
  • En chiffres: 97 patients en tout: 38 patients dans le groupe avec pharmacien et 59 patients dans le groupe sans pharmaciens

Ce que nous savons déjà

  • Selon nos données, il n’y a pas d’études évaluant l’impact du pharmacie sur le délai « door-to-needle » en AVC à l’urgence
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche synthèse sur l’urgence

Ce qu’on se pose comme question

  • Est ce qu’on peut extrapoler ces résultats à plus grande échelle avec des hôpitaux ayant des procédures différentes?
  • Est ce que toutes les interventions ont été documentées au moment de la prise en charge du patient?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Réfléchir aux tâches qu’un pharmacien peut effectuer dans une unité d’urgence afin d’en défendre la présence

Auteurs: Soraya Mamoun

Création: 09 novembre 2016

Publication: 13 septembre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s