Quel est l’impact de la révision médicamenteuse sur les couts, la persistance et la façon d’utiliser les médicaments?

Kolhatkar A, Cheng L, Chan FK, Harrison M, Law MR. The impact of medication reviews by community pharmacists. J Am Pharm Assoc (2003). 2016 Sep-Oct;56(5):513-520.e1.

Ce que cette étude nous apprend

  • Étude de cohorte rétrospective réalisée dans les pharmacies communautaires en Colombie Britannique au Canada.
  • Tous les résidents de la Colombie Britannique qui ont reçu une revue médicamenteuse par un pharmacien entre le 1 mai 2012 et le 30 juin 2013.
  • L’étude a utilisé le système PharmaNet de la Colombie britannique qui est une base de données administratives où toutes les prescriptions dispensées en milieu communautaire et en milieu hospitalier se trouvent. L’analyse se fait sur 2 cohortes qui ont reçu leur première revue médicale avec le pharmacien. La première cohorte inclut des patients pour qui la première revue de médicaments est un MR-S (medical review- standard) et la deuxième cohorte inclut des patients pour qui la première revue de médicaments est un MR-PC (medical review- pharmacist consult). Durant, un MR-S, le pharmacien et le patient revoient les médicaments pour améliorer leur usage et améliorer la connaissance sur les traitements. Par contre, si le pharmacien détecte au moins un problème dans la médication et qu’il prend action pour le résoudre, il peut réclamer un MR-PC.
  • Il y a une augmentation du nombre de prescriptions après une première revue de médicaments faite par un pharmacien chez le groupe MR-PC (p=0,0006). Aussi, les couts sont passés de 165$ à 191$ dans le groupe MR-PC et de 142$ à 162$ dans le groupe MR-S (MR-S: p=0,048 et MR-PC: p= 0,0007).
  • L’analyse ne montre aucun changement dans la continuité de plusieurs médicaments chroniques dont ceux pour le diabète et l’hypertension. Seules les statines font l’exception où il y a eu une légère augmentation de 0,52% (p= 0,005) dans le groupe MR-PC. Aussi, il y a eu une augmentation des renouvellements des benzodiazépines pour les deux groupes (MR-S: p= 0,001 et MR-PC: p= 0,001) et une diminution des renouvellements des inhibiteurs de la pompe à protons a été observé dans le groupe MR-PC (diminution de 0,13% par mois, p=0,007).

Ce que nous savions déjà

Ce qu’on se pose comme question

  • L’augmentation du nombre de médicaments après la revue médicamenteuse reflète-elle un besoin réel selon l’état clinique du patient?
  • Quelles sont les informations données lors de la rencontre avec le patient?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Instaurer un service de revue médicamenteuse sur rendez-vous dans votre pharmacie et en voir les résultats.
  • Discuter avec vos patients âgées du besoin de leurs médicaments médicament potentiellement inappropriés comme les benzodiazépines.

Auteurs: Soraya Mamoun

Création: 10 novembre 2016

Publication: 27 septembre 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s