Rôles et retombées du pharmacien en Afrique ?

20171127 Résumé visuel - IMPACTPHARMACIE 27

Annales de l’URPP rôles et retombées du pharmacien en Afrique

Impact Pharmacie propose au travers d’une démarche structurée de revue et d’analyse documentaire les preuves disponibles sur les rôles et retombées des pharmaciens.

Suite à l’emergence constatée d’articles provenant des pays africains, nous nous sommes interessé à explorer la littérature indexée décrivant les rôles et retombées du pharmacien en Afrique.

Résultats de la recherche : 

  • Au 11 novembre 2016, 21 articles ont été inclus dans notre revue de littérature,
  • La recherche de littérature a permis d’isoler 17 revues à l’origine des 21 articles sélectionnés parmi lesquels figure une revue non indexée (Pharmactuel),
  • 11 pays sont représentés,
  • Cinq articles ont été rédigés dans le cadre de mission humanitaire,

Profil décrit dans les études :

  • Pratique en milieu hospitalier (n=12),
  • Pratique en milieu communautaire (n=6)
  • Pratique en centre de santé ambulatoire (n=3).
  • Les principales pathologies et système ciblées étaient l’infectiologie (n= 12) et pour sujet principal le VIH (n=9), la cardiologie/dyslipidémie (n=1), et l’asthme (n=1).

Interventions des pharmaciens (en excluant les articles provenant des missions humanitaires) :

  • Conseils aux patients (n=9),
  • Évaluation de la pharmacothérapie et des mesures non pharmacologiques (n=8),
  • Évaluation de l’utilisation des médicaments (n=6),
  • Transfert de connaissance vers le patient et les autres intervenants (n=4),
  • Suivi du patient (n=4),
  • Vigilance et les effets indésirables (n=4),
  • Travail en multidisciplinarité (n=3),
  • Suivi de la pharmacothérapie (n=3),
  • Évaluation des besoins des patients et de l’équipe soignante (n=2),
  • Élaboration d’outils (n=2),
  • Prescription (n=1),
  • Économie de la santé (n=1).

Retombées des pharmaciens :

Nous avons recensé 131 indicateurs descriptifs et 39 indicateurs de retombées. Parmi, les indicateurs de retombées, 21 (54%) étaient positifs, 17 (44%) neutres et 1 (2%) négatif.

Le pharmacien africain permet notamment d’améliorer l’adhérence aux traitements (VIH,  pathologies cardio vasculaires), d’augmenter la détection d’erreurs médicamenteuses, de participer au dépistage des cas de tuberculose par le biais d’outil diagnostic, d’augmenter le suivi des recommandations aux traitements, réaliser les switch IV/per os.

Discussion et limites :

Le profil de retombées des pharmaciens africains est fidèle à celui de l’ensemble des articles disponibles sur les rôles et retombées du pharmacien du monde. En effet, en septembre 2017, la plateforme recensait 60 % d’indicateurs positifs, 39% neutres et 1% négatif.

Toutefois, il est raisonnable d’affirmer qu’il existe de grands écarts de financement, de moyens et de pratiques professionnelles entre les pays d’Afrique et au sein même de chaque pays, si l’on considère l’exercice professionnel en milieu rural versus l’exercice en milieu hospitalier universitaire au sein de grandes villes. En effet, la revue de littérature a permi d’identifier sept articles en provenance du Nigeria et trois articles en provenance de l’Afrique du Sud représentant à eux deux 47 % des articles retenus.

Ainsi, il est difficile d’établir un profil général de la pratique pharmaceutique à partir de seulement 21 articles identifiés. L’accès et l’utilisation par les pharmaciens africains aux bases de données indexées est rare et leurs travaux sont peu visibles en leur sein. Le continent promovoit toutefois la diffusion des travaux nationaux ou régionaux grâce à deux bases de données comme l’African Index Medicus ou l’African Journals online. Ces bases de données recoivent le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé et proposent respectivement 150 et 500 revues. C’est une opportunité pour les chercheurs de diffuser et utiliser les travaux qui répondent aux problématiques locales.  Une revue de littérature partir de ces deux bases de données permettrait sans doute de dresser un portrait plus fidèle des rôles et retombées du pharmacien en Afrique. D’autant plus que, selon l’OMS le ratio de pharmacien par 10.000 habitants a progressé de 14.8 % entre 2006 et 2012 ( Europe +24.2%, Pan Amérique + 14.3%). Cette croissance pourrait s’accompagner d’une présence croissante dans la littérature.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s