L’implication d’un pharmacien dans la transition hôpital/ville est-il associé à une diminution des recours aux soins aigus ?

20170807 visual abstract - autre Trang J

Trang J, Martinez A, Aslam S, Duong MT. Pharmacist Advancement of Transitions of Care to Home (PATCH) Service. Hosp Pharm. 2015 Nov;50(11):994-1002.

 Ce que cette étude nous apprend

  • Étude avant-après, prospective dans un centre médical académique à Tampa,États-Unis.
  • L’échantillon inclut 161 patients au congé évalué comme étant à « haut risque » répartis en deux groupes :  pré intervention et intervention suivis sur une période de 5 mois. Pour être considéré comme étant à « haut risque » les patients devaient posséder au moins un des critères suivant : au moins 4 traitements chroniques sur l’ordonnance de sortie, patients sous anticoagulation orale, patients avec une maladie chronique obstructive des bronches, une insuffisance cardiaque chronique, un diabète de type 2, le VIH, un infarctus du myocarde ou une pneumonie.
  • L’étude consiste à évaluer l’impact d’un programme de transition hôpital/domicile sur notamment : le recours aux soins aigus (visite aux urgences, réadmission), la détection de problèmes médicamenteux et des données cliniques reflétant la population incluse (glycémie, pression artérielle).
  • Les patients du groupe intervention sont contactés par téléphone dans les 2 jours après la sortie pour revoir les médicaments, identifier les problèmes et renforcer l’éducation. Entre 7 et 14 jours après la sortie, le pharmacien rencontrait les patients les plus complexes environ 30 minutes avant leur rdv médical. Tous problèmes détectés étaient renseignés dans le dossier médical informatisé et discutés avec le médecin.
  • Les patients du groupe pré intervention ont reçu des soins normaux (suivi téléphonique infirmier et suivi médical uniquement).
  • La mise en place d’un service pharmaceutique à la transition Hôpital/domicile est associée à une diminution des recours aux soins aigus dans les 30 jours après la sortie: N17/74 contre 36/87 (p=0,013).
  • 49 problèmes médicamenteux ont été découverts dans le groupe intervention (2/patient) . 85,7% (n = 42) ont nécessité un suivi et une intervention. Le problème le plus répandu concernait un défaut d’adhérence aux traitements de sortie.
  • Une amélioration de la pression artérielle et des glycémies dans les 30 jours après la sortie était observée dans le groupe intervention. L’amélioration était significative uniquement pour la pression diastolique (p=0,003).

Ce que nous savions déjà

  • Les rôles et les retombées du pharmacien dans la prise en charge des patients au congé sont bien documentés. Nous avons recensé des articles indexés montrant une diminution des réhospitalisation suite aux suivis des patients par le pharmacien dans la transition hôpital/ville : PMID25985395, PMID19388074
  • Une amélioration de la pression artérielle est également retrouvée lors du suivi des patients  par les pharmaciens après leur sortie de l’hôpital dans les articles suivant : PMID20929988, PMID24588813, PMID24155813
  • On peut consulter le site Impact Pharmacie et la fiche synthèse Bilan comparatif des médicaments au départ

Ce qu’on se pose comme questions

  • Les pathologies de la population de l’étude étaient hétérogènes cela n’a t’il pas engendré des biais dans les résultats ?
  • Le recours à des soins aigus dans d’autres hôpitaux n’ont pas été pris en compte, quel part leur associer ?
  • D’autres données cliniques n’auraient elle pas pu être incluses dans l’étude telles que la survenue d’évènements cardiovasculaires ?
  • Un suivi au plus long cours permettrait-il de confirmer les résultats et de montrer leur persistance ?
  • Le défaut d’adhérence au congé est il dit à une mauvaise appropriation des connaissances des patients, un problème de couverture d’assurance ?

Ce que vous pouvez notamment faire

  • Compte tenu des coûts associés aux problèmes médicamenteux, implanter un suivi des patients au congés.
  • A défaut proposer un plan de sortie expliqué avec vérification de la restitution des connaissances.
  • En ville, vérifier la compréhension des prescriptions de sortie d’hospitalisation.

Auteurs : Mathilde Artus, Éléonore Ferrand

Création : 31/07/2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s