Brochure d’information sur la contraception orale : impact sur les connaissances et l’attitude des femmes Jordaniennes?

CALQUE

Akour A, Bardaweel S, Awwad O, Al-Muhaissen S, Hussein R.

Eur J Contracept Reprod Health Care. 2017 Dec;22(6):459-464. doi: 10.1080/13625187.2017.1412425. Epub 2018 Jan 4.

Ce que l’étude nous apprend :

  • Étude prospective randomisée contrôlée auprès de femmes utilisant la contraception orale à Amman en Jordanie.
  • L’étude inclut 160 patients entre janvier et juillet 2017 répartis en deux groupes aux caractéristiques similaires : un groupe intervention (n=80 patientes) recevant une brochure d’information rédigée par des pharmaciens et un groupe contrôle (n=80 patientes) recevant des conseils habituels.
  • L’objectif de l’étude visait à déterminer les effets d’une brochure d’information fournie par le pharmacien sur les connaissances et l’attitude des femmes à propos de la contraception orale.
  • L’intervention du pharmacien sur le groupe intervention consistait en la distribution et l’explication d’une brochure d’information sur les types de contraceptions orales, leur mécanisme d’action, les précautions et contre-indications.  Par la suite, les deux groupes remplissaient un questionnaire permettant d’évaluer leur connaissances (score de 0 à 5) et attitudes d’utilisation (score de 0 à 6) vis à vis des contraceptifs oraux afin de faire une comparaison : point de départ, juste après puis trois mois après l’intervention.
  • L’intervention pharmaceutique a permis une augmentation significative du score moyen des connaissances entre le début et juste après l’intervention pour le groupe intervention : de 1.76 à 5.00 (p<0.0001).Ce score restait stable trois mois après intervention puis reste stable 3 mois après l’intervention à  4.93 (p=0.033).Il n’y avait pas d’augmentation significative pour le groupe contrôle : 1.29 aux trois stades.  La brochure a permis une augmentation significative du score d’attitude du groupe intervention de 5.15 au départ à 5.50 après intervention (p=0.014) contre pas de changements dans le groupe contrôle.

Ce que l’on se pose comme question :

  • Les résultats de l’étude seraient-ils similaires pour d’autres pathologies?
  • Le taux d’avortement ou de grossesses non désirées a-t-il baissé après cette intervention?
  • Les résultats de l’étude seraient-ils similaires chez des femmes d’autres pays du monde?
  • Quel seraient les scores 6 mois ou 1 an après l’intervention du pharmacien?
  • Quel est le coût de l’intervention par le pharmacien?
  • D’autres méthodes éducatives seraient-elle plus efficace et appropriée?

Ce que vous pouvez notamment faire :

  • Distribuer une brochure d’information sur la contraception orale à toutes les patientes en officine et en cliniques.
  • Réaliser des brochures d’informations similaires pour les autres types de contraceptions.
  • Réaliser un suivi des femmes sous contraceptifs.

Auteur : Célie Malaure, Éléonore Ferrand

Création : 20 juin 2018

 

Publicités