La conciliation médicamenteuse limite-t-elle le nombre événements indésirables médicamenteux prévisibles?

visual

Al-Hashar A, Al-Zakwani I, Eriksson T, Sarakbi A, Al-Zadjali B, Al Mubaihsi S, Al Zaabi M. Int J Clin Pharm. 2018 May 12. doi: 10.1007/s11096-018-0650-8

 

Ce que l’étude nous apprend :         

  • Il s’agit d’une étude randomisée contrôlée réalisée en Oman incluant 572 patients : 286 dans un groupe intervention et 301 dans un groupe contrôle.
  • Les objectifs de l’étude étaient d’investiguer l’impact de la conciliation médicamenteuse sur le taux événements indésirables prévisibles à l’admission et à la sortie ainsi que sur les soins de santé 30 jours après la sortie de l’hôpital.
  • L’intervention du pharmacien consistait à la mise en place d’une revue médicamenteuse complète afin d’obtenir l’historique médicamenteux et identifier les besoins de consultation, identifier et résoudre les divergences médicamenteuses, effectuer une revue médicamenteuse de sortie, dispenser et apporter les médicaments de sortie au chevet du patient  pour lui donner des conseils associés et remettre une liste médicamenteuse explicative au patient.
  • L’intervention du pharmacien a permis une diminution significative du nombre de patients avec au moins un événement indésirable prévisible entre le groupe intervention : 26/286 patients (9.1%) et  groupe contrôle 49/301 patients (16%) p=0.009. La tendance est identique  sur le nombre de patients hospitalisés dus à un événement indésirable prévisibles entre le groupe intervention : 6/286 patients (2.1%) comparé au groupe contrôle 16/301 patients (5.3%) p=0.040. Cependant, l’impact sur les soins de santé n’est pas significatif: le nombre de visites aux urgences, à l’hôpital et les réadmissions non planifiées à 30 jours sont semblables dans les deux groupes.

 

Ce que l’on se pose comme question :

  • Est-il possible d’étendre la conciliation médicamenteuse à une autre population (patients sans pathologies chroniques par exemple)?
  • Comment obtenir des résultats significatifs sur les soins de santé?
  • Les résultats auraient-ils été similaires dans un pays autre que l’Oman ?
  • Quel temps est nécessaire au pharmacien pour effectuer la totalité de l’intervention pharmaceutique?
  • Qu’en est-il des résultats à 90 ou 180 jours?

 

Ce que vous pouvez notamment faire :

  • Développer la conciliation médicamenteuse dans chaque service.
  • Suivre le patient sur toute sa durée de séjour à l’hôpital : de l’admission à la sortie.
  • Distribuer des fiches explicatives des médicaments à la sortie afin de diminuer les potentiels événements indésirables prévisibles.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s